2. Engagement citoyen via le volontariat : une autre manière d’être actif !

Nous devons être conscients du fait qu’il existe plusieurs manières d’être « actif » et être actif dans divers domaines. A ce propos, il ne faudrait pas laisser tomber les acquis et les initiatives prises durant l’année européenne 2011 du volontariat. Énéo a réalisé une étude sur le volontariat auprès de ses membres, et il s’est avéré que le volontariat est une forme d’engagement citoyen non seulement bénéfique pour les aînés eux-mêmes – rupture contre l’isolement, renouer des contacts sociaux, etc.… mais plus encore pour la société entière.

L’année européenne 2012 reste une opportunité pour soutenir l’engagement citoyen et volontaire. Ici aussi, on ne part pas de zéro. Il existe déjà des réseaux qui tentent de développer l’esprit du volontariat à travers tous les âges en Belgique (www.levolontariat.be). Enfin, il serait bon de valoriser le volontariat et l’activité citoyenne des aînés, relevant du capital humain, dans le PIB !

L’esprit du volontariat ne s’acquiert pas du jour au lendemain. La pratique doit suivre ! En ce sens, le développement du volontariat s’inscrit dans la vision de « citoyenneté à vie ». C’est pourquoi, Énéo prône l’instauration de « congé citoyenneté » pour les actifs. Ce serait un soutien non négligeable, même si on sait pertinemment que les moyens financiers ne sont la première motivation pour s’engager dans le volontariat…